Du nouveau dans la définition des fascias

 

Un système continu et interconnecté essentiel pour le mouvement

 

a. Nouvelle nomenclature 2018

 

La recherche sur les fascias est en pleine expansion. Au fur et à mesure des travaux réalisés ces dernières années, la définition du fascia et du système fascial évolue et se précise.

 

Selon une publication récente de Carla Stecco et al, la nomenclature adoptée par la Fascia Research Society lors de son congrès de 2018 est la suivante :

 

Le système fascial constitue une matrice continue en 3 dimensions de tissus conjonctifs fibreux, lâches et denses qui entoure, entrelace et interpénètre tous les organes, muscles, os et fibres nerveuses. Ce système confère au corps un environnement unique et interconnecté pour le fonctionnement des systèmes 1,2.

 

Le champ de cette définition s’étend à tous les tissus conjonctifs fibreux présents dans notre corps et inclut 1,2 :

  • Les ligaments,
  • Les tendons,
  • Les réticanula (structures fibreuses destinées à maintenir les tendons contre les structures osseuses),
  • Les aponévroses,
  • Les fibres musculaires
  • Les capsules articulaires
  • Les membranes des nerfs
  • Les membranes des vaisseaux sanguins
  • Les méninges (membranes qui enveloppent le système nerveux central : dure-mère, arachnoïde et pie-mère),
  • Le périoste (membrane recouvrant la surface de l’os)
  • Le tissu adipeux (graisse)

 

Le système fascial constitue ainsi un réseau de tissus interagissant, interconnectés, interdépendants formant un ensemble collaboratif pour effectuer un mouvement 1.

 

Selon Kumka et al, le fascia est pratiquement inséparable de toutes les structures du corps, et il sert à créer une continuité entre les tissus afin d’en améliorer la fonction et le soutien 3.

 

 

b. la continuité fasciale : visualisation

 

Aujourd’hui le continuum fascial est un fait scientifique incontournable comme le montrent les travaux du Dr Jean-Claude Gimberteau, qui a introduit des microcaméras pour filmer ce tissu lors d’interventions chirurgicales.

Il rend ainsi visible la totale continuité de ce lien d’assemblage de notre structure vivante grâce à « des promenades sous la peau » visibles dans la vidéo ci-dessous.

 

On comprend aisément que lorsque l’un de ces tissus est en tension, bloqué ou manque de mobilité, cela engendre une restriction de mouvement localement et si cette restriction n’est pas levée, à termes, par le jeu de la continuité fasciale, une immobilité à distance, dans d’autres parties du corps.

 

Sources

  1. Stecco C and Schleip R. A fascia and the fascial system. Journal of Bodywork & Movement Therapies 2016;20:139-140.
  2. Stecco C et al. Update on fascial nomenclature. Journal of Bodywork & Movement Therapies2018; 22, ( 2) : 354.
  3. Kumka M et al. Fascia, a morphological description and classification system based on literature review. J Can Chiro Ass 2012, 56;3 : 179-191.