Fasciathérapie

 

Les fascias

 

Des tissus connectifs

 

Omniprésent dans l’organisme, le système fascial est un réseau de tissus conjonctifs vitaux qui, à la manière d’une « toile d’araignée », connecte entre elles toutes les parties du corps de la tête aux pieds et de la surface de la peau jusqu’à l’intérieur de la cellule.

 

Cette continuité tissulaire explique pourquoi un problème situé dans une partie du corps peut avoir des répercussions à distance.

 

Des tissus vitaux et sensibles

 

Profondément innervés, les fascias sont très sensibles aux chocs physiques ou émotionnels et sont impliqués dans l’équilibre somato-psychique.

 

Ils peuvent ainsi se crisper, s’immobiliser et, au fil du temps, perturber l’équilibre général de la personne, créer des douleurs, des blocages, et divers troubles fonctionnels (lumbago, migraine, constipation, mal être,  état dépressif…).

 

Quelques exemples de fascias

 

  • la dure-mère qui s’étend du sommet du crâne jusqu’au sacrum
  • le péricarde qui enveloppe le cœur
  • la plèvre
  • le périnée
  • le péritoine

 

Une recherche scientifique qui s'intensifie

 

Les fascias, grands oubliés des ouvrages anatomiques pendant des décennies, font l'objet aujourdhui d'un intérêt grandissant.

Plusieurs documentaires leur ont été consacrés en 2018 et plusieurs congrès internationaux leur sont entièrement dédiés (en 2018 : 5ème édition du Fascia Research Congress à Berlin et 3ème édition du British Fascia Symposium à Sollihul, UK).

 

Pour en savoir plus :

  • consulter le site de FasciaFrance
  • visionner l'extrait d'une vidéo réalisée par le Dr Jean-Claude Guimberteau (à la fin de cette page)

 

La fasciathérapie MDB

 

« Une approche manuelle qui touche à la fois à la profondeur du corps et à celle de la personne »

Danis Bois, fondateur de la fasciathérapie.

 

Un toucher doux et sensible

 

Développée dans les années 80 par Danis Bois, kinésithérapeute et ostéopathe, la fasciathérapie MDB (Méthode Danis Bois) est une méthode manuelle douce, non manipulative qui vise, par le biais de pressions douces et lentes sur le corps, à décrisper et réguler la tension des fascias.

 

Le fasciathérapeute, en libérant les fascias et en sollicitant les capacités d’autorégulation du corps :

  • remet l’organisme dans son mouvement intérieur naturel
  • permet de soulager les douleurs et les tensions
  • permet au patient de retrouver tonus et harmonie
  • permet au patient de développer la perception de son corps et de lui-même

 

Le geste du fasciathérapeute 

 

Le thérapeute entre en contact avec le patient avec les mains. Ce toucher, très doux et respectueux, lui sert à percevoir la vitalité des tissus, les rythmes, l’état de la matière, les immobilités, les blocages, les tensions, les densités, la qualité de la vascularisation.

 

Selon ce qu’il ressent sous les mains, le thérapeute applique un mouvement lent puis un point d’appui. Cet arrêt permet à la mobilité et à la sensibilité des tissus de se reconstruire. Les tensions qui pouvaient créer des blocages s’estompent, et la douleur associée disparaît.

 

La fasciathérapie ne se substitue en aucun cas à un diagnostic médical.

 

 

Les champs d'application

 

  • personnes anxieuses, en situation de stress, de fatigue, de burn-out…

 

  • douleurs chroniques : arthrose, lombalgie, cervicalgie, fibromyalgie, rhumatismes...

 

  • douleurs aiguës : lumbagos, sciatiques, cruralgies, torticolis, tendinites.

 

  • traumatologie : entorses, pathologies musculaires, après une intervention chirurgicale, en médecine du sport.

 

  • pathologies de la sphère crânienne : céphalées, migraines, névralgies d’Arnold ou du trijumeau, acouphènes...

 

  • pathologies de la sphère abdominale et uro-gynécologiques : troubles du transit, syndrome du côlon irritable, règles douloureuses.

 

  • soins de support : accompagnement pendant les périodes de chimiothérapie…

 

Pour une consultation : voir la rubrique Prendre RDV

 

La fasciathérapie ne se substitue en aucun cas à un diagnostic médical.

 

 

Les bénéfices

 

  • Profonde détente

 

  • Levée des douleurs, des tensions et des blocages

 

  • Bien-être physique et psychique

 

  • Potentialisation de la vitalité

 

  • Reconnexion à son corps et à soi

 

Une séance

 

Chaque séance dure environ 1h 

 

1- Je commence par interroger le patient sur les motivations de sa venue, ses antécédents, son vécu, son ressenti face à sa douleur ou son mal-être de manière à le connaître dans sa globalité.

‚

2- Le patient s’allonge, il peut rester habillé. Par un toucher sensible, je fais un bilan précis des zones de crispation fasciales, j’évalue la vitalité des tissus, des rythmes, l’état de la matière. Par des mouvements lents et des pressions douces et profondes, je redonne au système fascial sa mobilité et sa souplesse et je restaure l’équilibre fonctionnel de l’organisme.

ƒ

3- La séance se termine par un temps d’échange lors duquel le patient exprime ce qu’il a ressenti.

 

 

Témoignages

 

  • Caroline 41 ans -  a consulté pour des douleurs chroniques aux genoux depuis l’adolescence.

 

« En 2 séances de fasciathérapie, mes douleurs aux genoux ont quasiment disparu. Ce travail a par ailleurs permis d’optimiser mes séances de renforcement musculaire avec mon kinésithérapeute ».

 

  • Jacqueline 65 ans - a consulté pour tester la fasciathérapie.

 

« Profane, en une séance de fasciathérapie, j’ai ressenti un tel bien-être que mon corps était en pleine vitalité. Je conseille vivement de faire travailler ses fascias… avec Agnès ». 

 

  • Nicole 62 ans - a consulté pour des douleurs cervicales.

 

« Séance relaxante. J’ai ressenti des bénéfices sur les douleurs et la mobilité cervicale 24h après. Séance à renouveler ».