Les fascias

fascias

 

Des tissus connectifs

 

Omniprésent dans l’organisme, le système fascial est un réseau de tissus conjonctifs vitaux qui, à la manière d’une « toile d’araignée », connecte entre elles toutes les parties du corps de la tête aux pieds et de la surface de la peau jusqu’à l’intérieur de la cellule.

 

Cette continuité tissulaire explique pourquoi un problème situé dans une partie du corps peut avoir des répercussions à distance.

 

Des tissus vitaux et sensibles

 

Les fascias participent en permanence à l'unité fonctionnelle du corps et sont impliqués dans l’équilibre somato-psychique.

Profondément innervés, les fascias sont très sensibles aux chocs physiques, émotionnels ou psychologiques. 

 

Ils peuvent ainsi se crisper, s’immobiliser et, au fil du temps, perturber l’équilibre général de la personne, créer des douleurs, des blocages, et divers troubles fonctionnels (lumbago, migraine, constipation, mal être,  état dépressif…).

 

Quelques exemples de fascias

 

  • la dure-mère qui s’étend du sommet du crâne jusqu’au sacrum
  • le péricarde qui enveloppe le cœur
  • la plèvre
  • le périnée
  • le péritoine

 

Une recherche scientifique qui s'intensifie

 

Les fascias, grands oubliés des ouvrages anatomiques pendant des décennies, font l'objet aujourdhui d'un intérêt grandissant.

Plusieurs documentaires leur ont été consacrés en 2018 et plusieurs congrès internationaux leur sont entièrement dédiés (en 2018 : 5ème édition du Fascia Research Congress à Berlin et 3ème édition du British Fascia Symposium à Sollihul, UK).

 

Pour en savoir plus :

  • consulter le site de FasciaFrance
  • visionner l'extrait d'une vidéo réalisée par le Dr Jean-Claude Guimberteau