Depuis que je n'ai plus de montre, je suis à l'heure

café philo Soins quantiques vie échange partage discussion éveil conscience Toulon Sanary var

 

Voici le thème abordé lors du Thé Discutaill' le 11 août dernier.

 

Merci à tous pour votre présence, pour vos partages.

 

De ce dernier café philo a émergé l’idée que le temps est éphémère :

 

Il est relatif à la manière dont on le vit, dont on le perçoit, dont on le considère. Il dépend de la place qu’on lui accorde dans notre vie. Essentiel, important et utile, il peut être long, interminable, pesant et trop court à la fois. Tantôt agréable par les souvenirs qu’il laisse dans notre mémoire, on cherche parfois à en effacer les traces sur notre visage.

 

Nous vivons dans l’instant présent. Existe-t-il encore lorsque nous en prenons conscience ? La question se pose !

 

Puis une parenthèse, le temps d’un instant, un aller-retour, une nouvelle arrivée… Est-il important d’être à l’heure ?

Concept culturel, social ou stratégique, le respect de l’heure est synonyme de liberté ou parfois de contraintes et de limites.

 

Vivre le temps est une manière de Vivre les choses ou une manière d’Être.

 

Quelle richesse, quand le temps nous emporte au fils de la réflexion, les idées fusent, les avis se partagent, le temps fait son travail dans notre Esprit. Il est déjà l’heure de nous quitter….

 

Et le temps nous sépare sur cette dernière pensée jetée à la volée : Dans toute chose il y a du bon, même une montre arrêtée donne l’heure exacte deux fois par jour !

 

Rien n’est immuable dans le temps, Croire ou en avoir la Foi…. Pourquoi ne pas en discuter une prochaine fois ?