La cérémonie du cacao

Les origines

Depuis des milliers d'années, les plantes sont utilisées dans les cultures amérindiennes à des fins médicinales, spirituelles et cérémonielles.

 

Le cacao, littéralement traduit par «sang du cœur» en Maya et considéré comme la « Nourriture des Dieux », est utilisé par les tribus indigènes d’Amérique Centrale et du Sud dans le cadre de cérémonies chamaniques, à la fois sacrées et thérapeutiques. Son objectif est d'ouvrir son cœur, explorer son être intérieur et s'intégrer au grand Tout de l'Univers.

 

Les preuves archéologiques de l'utilisation du cacao en Amérique centrale remontent à 3 900 ans mais son utilisation pourrait remonter à 5 300 ans en Amazonie. Le génocide massif des populations indigènes lors de la colonisation espagnole et la rapidité avec laquelle les preuves se détériorent dans les zones tropicales laissent peu de témoignages quant à la pratique des anciens rituels. Le cacao est en revanche largement mentionné dans le Popul Vuh, le texte le plus important de la culture précolombienne qui raconte les origines de la civilisation Maya. Egalement, on le trouve dans de nombreuses gravures représentant des offrandes rituelles. Nous savons qu'il y avait de grands entrepôts de fèves de cacao, qu'il était utilisé comme monnaie d'échange et que le cacao était déjà consommé comme boisson. Le cacao a toujours une part importante dans la culture maya de nos jours et est utilisé par les sages-femmes, dans les mariages et autres célébrations.

 

Une légende Maya raconte que lorsque l’équilibre entre les humains et Mère Nature est perturbé, l’esprit du cacao sort de la forêt pour ouvrir le cœur des gens et restaurer l’harmonie entre le peuple et son environnement. Autant dire que c'est d'actualité!

Documentaire sur la cérémonie du cacao tourné au Guatemala © Produit par Cacao Lab et réalisé par Daniel Garcia

 

Le rituel

Chaque session est différente selon le maitre de cérémonie, mais les objectifs restent les mêmes à toutes pratiques: abandonner le passé, rechercher la sagesse et la vérité intérieure et découvrir le chemin pour avancer dans une vie centrée sur le cœur et l'ouverture.

 

Le rituel débute traditionnellement à l'aube afin d'être à jeun et de mieux absorber les nutriments du cacao. On se fixe une intention personnelle avant de commencer. Le chamane demande à l'esprit du cacao de nous guider dans notre voyage intérieur, de nous aider à abandonner ce qui ne nous est devenu inutile et de nous ouvrir la voie vers un avenir meilleur.

 

Les convives sont assis les yeux fermés, installés en rond autour de bougies, encens et pierres sacrées pendant que le guide explique le déroulement de la séance et des vertus du cacao pur. Puis il invite la communauté à boire l'élixir amer. Selon les praticiens, soit les participants chantent à l'unisson, soit ils s'allongent pour favoriser la détente et se laisser porter par une méditation guidée. Gongs, bâtons de pluie, bols de cristal ou tambours accompagnent le voyage dans tous les cas, les vibrations et le rythme des instruments invitant au lâcher-prise

 

Une fois la méditation terminée, les participants clôturent la cérémonie par des danses extatiques au son des tambours ou partagent les moments forts de leurs expériences individuelles avec le cercle.

Une cérémonie du cacao est un beau voyage de reconnexion mais ne vous attendez pas à halluciner ou à vivre une expérience transcendantale. On est très loin de la cérémonie de l'ayahuasca puisque le caco n'est pas une plante hallucinogène. Il agit doucement sur le corps, l'esprit et le cœur, rééquilibrant les énergies.