La roue de médecine : une boussole pour sa vie !

En chamanisme, tout est cercle ! Traditionnellement, le terme "Roue de médecine" renvoie au cercle, et plus précisément au "cercle de vie". Un des principes fondateurs de la tradition chamanique est la notion d’inter-reliance : "L’objectif de la roue de médecine est de nous relier au rythme des saisons, au grands cycle de la vie (naissance, puberté, maturité, mort), et plus largement à notre environnement", nous expose Marianne Grasselli Meier, écothérapeute, formée aux pratiques chamaniques.

Elle est découpée en quatre cadrans qui représentent les quatre points cardinaux : le Nord, le Sud, l’Est, l’Ouest. Le plus souvent, on associe à chaque cadran une saison, un animal, un élément (Terre/Eau/feu/Air), une couleur… Chaque cadran est ainsi porteur d’une énergie spécifique, que nous allons pouvoir contacter en "parcourant" la roue. Dans les cérémonies chamaniques, la roue de médecine est réalisée au sol, en pleine nature, à l’aide de pierres, de fleurs, ou d’autres éléments naturels.

Comment s’y mettre ? La pratique consiste, lors d’une cérémonie en groupe menée par un chaman, à parcourir physiquement le cercle représenté au sol, c’est-à-dire chaque étape de la roue. Accompagné par le tambour, vous séjournez dans chacun des cadrans pour "revisiter" les différentes étapes de votre vie, par exemple, ou encore vous relier à l’énergie d’une saison, selon votre besoin du moment.

"Chaque cadran est en lien avec un principe transposable dans son quotidien, comme le renouveau à l’Est/printemps, la joie au Sud/Eté, le lâcher prise, Ouest/automne, ou la sagesse au Nord/Hiver" développe Marianne Grasselli Meier. Par exemple, si vous avez besoin de vous défaire d’une colère, un rituel avec une danse et/ou un chant, dans le secteur Ouest/automne, permettra de vous en libérer. Avec un peu d’expérience, vous pourrez réaliser votre propre roue de médecine, chez vous, pour rester relié au quotidien.