Le tambour : gagner en expansion de conscience

Lors de ces "voyages chamaniques", le chaman utilise son tambour, pour d’une part appeler la protection des esprits gardiens des 4 directions (Nord/Est/Sud/Ouest) et permettre à la personne d’accéder à son subconscient et à sa profondeur. "Quand le rythme du tambour parvient à 180/200 battements minutes, il stimule la production des ondes thêta dans le cerveau, celle des états de conscience modifiée" précise le Dr Olivier Chambon, psychiatre qui explore les liens entre psychothérapie et chamanisme.

 

Traditionnellement, lors de cérémonies, c’est le chaman lui-même qui entre dans cet état pour communiquer avec des esprits, et aider la personne à "guérir" et à restaurer l’harmonie avec la nature, ses cycles et ses rythmes, "clés de notre équilibre et de notre bonne santé".

Comment s’y mettre ? Dans notre société moderne, il est possible de "voyager" en groupe, lors de sessions animées par un chaman, ou un praticien formé aux pratiques chamaniques. Les premières expériences portent sur des propositions accessibles à tous. Si vous êtes très fatigué, on vous invitera par exemple à "voyager" dans un "lieu de ressourcement". Vous pourrez également être invité à contacter un esprit allié pour qu’il vous aide, vous apporte sa protection, ou des réponses à vos questionnements.