La Gestalt-Thérapie

La Gestalt (« forme » en allemand) est une thérapie fondée vers 1950 par le Dr Fritz Perls, psychiatre et psychanalyste allemand, et sa femme Laura, psychologue.

Elle cherche à établir un contact authentique avec soi et avec les autres et permet à chacun d’identifier sa manière d’être au monde.

Suscitant responsabilité et autonomie, la Gestalt veut réconcilier l’être et l’avoir. Au-delà d’une thérapie émotionnelle, relationnelle, existentielle, c’est une philosophie humaniste.

 

« La Gestalt ne vise pas simplement à expliquer les origines de nos difficultés mais à expérimenter des pistes de solutions nouvelles : à la recherche du “ savoir pourquoi ”, elle privilégie le “ sentir comment ”, mobilisateur de changement. » Serge Ginger, pionnier de la Gestalt en France dès 1970, avec sa femme Anne Peyron-Ginger. (Extrait de son livre « La Gestalt, l’Art du contact », Edition Marabout, 2009)

 

 L'O.M.S. (Organisation Mondiale de la Santé) rappelle, dans son préambule, que :  
"La santé n'est pas l'absence de maladie ou d'infirmité, mais un état de complet bien-être physique, mental et social".  
Dans une telle perspective globale, "holistique" (du grec "holos", le tout), la Gestalt-thérapie vise donc le maintien et le développement de ce bien-être harmonieux .


Cette conception de la thérapie rejoint alors la notion de développement personnel, d'épanouissement du potentiel humain - qui diffère explicitement des visées normalisatrices, centrées sur la santé et l'adaptation sociale.


Ainsi, pour Goldstein (New York, 1934), l'un des maîtres de Perls, le fondateur de la Gestalt-thérapie : 
"Le normal doit se définir, non par l'adaptation, mais, au contraire, par la capacité d'inventer de nouvelles normes".

 

Pour Irvim Yalon, thérapeute existentialiste, mondialement reconnu, la gestalt-thérapie est ce qu'il qualifie " la thérapie du bonheur"  (Selon lui , le bonheur, c'est AIMER, CREER et TRAVAILLER.):  cf ci-dessous la vidéo