Introduction à la MTC

medecine traditionnelle chinoise sceaux

La Médecine Traditionnelle Chinoise (MTC)

Les notions fondamentales de la Médecine Traditionnelle Chinoise (MTC) remontent à 475 av. J.-C. Ce qui a donné une caractéristique philosophique et une certaine complexité au fil du temps.

 

L’essence de cette philosophie sont « le mouvement du Qi » et « la mutation ». Elle implique le macrocosme et le microcosme. Le Qi est le souffle primordial, synonyme d’énergie.

 

Dans l’immensité de l’espace, il existe une énergie essentielle, qui donne naissance à tous les éléments et s’y intègre. – Classique Interne de l’Empereur Jaune —

 

Les manifestations du Qi se traduisent par les termes « Yin » et « Yang ». Ils ne sont pas opposés, mais relatifs. Quand l’énergie forme la matière sur terre, elle est nommée « Yin » en tant que substance concrète et plus manifestée. Sa manifestation dans le ciel reste abstraite; elle est nommée « Yang ».

Contrairement à la médecine occidentale, la Médecine Traditionnelle Chinoise n’est pas basée sur les statistiques. Ce qui fait qu’il n’existe ni un traitement pour tout le monde ni une seule possibilité de soigner la même personne. On ne mesure pas par des chiffres, mais par l’état psychique, la morphologie individuelle et l’évolution énergétique. On tient compte des mouvements cosmiques, dont notre corps est le reflet. La notion de la santé n’est pas liée qu’aux maladies, mais aussi à l’hygiène de vie (YangSheng), l’état d’esprit, l’émotion et le souffle vital (Qi).