La respiration holotropique

 

La respiration holotropique est une méthode thérapeutique créée par le Dr Stanislav Grof aux Etats-Unis dans les années 70.

 

Elle consiste en une respiration ample et hyperventilée associée à des musiques évocatrices, afin d’induire des états modifiés de conscience qui relient chacun à ses propres ressources d’auto-guérison. Dans ces états, on ne perd jamais le contrôle, ni la lucidité qui est au contraire bien plus fine et présente ; à tout moment il y a possibilité d’interrompre un processus.

 

Le travail concerne tout le champ de conscience :

Physique, énergétique, émotionnel, mental ou spirituel

Cela ouvre sur des expériences :

- biographiques (revécus de notre histoire personnelle),

- périnatales (relatives à la naissance),

transpersonnelles (au delà du « personnel » et de l’égo, connexion à un inconscient collectif, à plus grand que soi).

 

Cette méthode permet l’émergence de contenus inconscients.

Ainsi des expériences douloureuses peuvent être revécues, non pas en replongeant négativement dans certaines souffrances mais en les retraversant de façon libératoire, avec un potentiel d’intégration nouveau. Toutes sortes d’expériences nourricières et transformatrices nous relient à notre immense capacité d’accueillir ce que nous sommes vraiment, bien au delà des limites dans lesquelles nous pouvions nous enfermer auparavant.

 

Par les états élargis de conscience, notre « guérisseur intérieur » a juste la liberté de déployer tous nos potentiels, à partir de l’évidence, la spontanéité et la simplicité d’une profonde reliance à soi-même, à l’autre et aussi à plus grand que soi :

 

Ouvrir le champ de conscience revient alors à ouvrir le champ des possibles.

 

 

La respiration holotropique se pratique surtout en groupe, mais aussi en individuel pour accélérer et aller plus profondément dans une thérapie en cours avec son propre thérapeute ou avec un autre thérapeute.

 

 

 

Contre-indications :

 

Troubles cardio-vasculaires (antécédents infarctus, AVC…), hypertension artérielle, épilepsie, glaucome, pathologies et/ou traitements psychiatriques, asthme sévère, intervention chirurgicale récente, grossesse.

 

 

 

Accueil