L'amour qui se cherche

Le couple est un creuset de  développement et d’épanouissement dés lors que l’on veuille bien s’interroger sur les difficultés qu’il rencontre à se trouver. En tant qu’aspiration essentielle et profonde de l’être humain, l’amour fait écho en nous avec notre histoire personnelle et relationnelle précoce c’est à dire vécue dans notre enfance mais également avec un sentiment religieux ou spirituel d’amour infini et inconditionnel.

Dés lors comment aider  les couples à tenir ensemble ces deux dimensions de l’amour, celle conditionnelle et limitée de l’amour humain et celle, mystérieuse et infinie de l’amour divin.

 

La psychologie transpersonnelle nous rappelle que la relation humaine est un reflet déformé de l’amour divin. Elle nous dit aussi que notre principale apprentissage est celui d’apprendre à aimer.

 

Sortir des luttes de pouvoirs, de l’insécurité affective, des projections transférentielles et de l’incompréhension…symptômes d’une relation en crise qui cherche à s’ouvrir, à s’approfondir  et se renouveler, devient l’enjeu pour retrouver le chemin de l’amour et du respect de l’autre. L’amour adulte naît de la qualité de la relation vécue avec son partenaire. Celle-ci engendre un sentiment de respect, d’acceptation et de reconnaissance qui renforce le lien amoureux.

 

Pour aller vers cette nouvelle étape, la relation doit s’ouvrir à une intimité nouvelle, plus authentique et plus réelle qui permet de lâcher ses systèmes de défenses et de trouver en soi une autonomie plus solide, humainement et spirituellement parlant. L’autre (son partenaire) devient ainsi le soutien de notre ouverture et de notre auto-guérison, par son écoute et son accueil non jugeant de notre réalité intime et des attentes inassouvis de notre enfance.

 

Le dialogue relationnel est par conséquent un des outils fondamentaux pour prendre soin de la relation, de l’autre et de soi-même. Il s’agit d’apprendre à écouter l’autre parler de ce qu’il vit, de ce qu’il ressent et pense sans intervenir d’aucune manière si ce n’est par cette écoute active qui utilise la reformulation. Il y a dans cette forme de présence, une détente relationnelle qui s’installe puisque un espace de silence et d’accueil de l’autre et donc de soi devient possible. Si je me sens reconnu et accueilli, je peux mieux me reconnaître et m’accueillir moi-même dans ce que je suis.

 

Retrouver davantage de complétude et d’authenticité en réintégrant des parties de soi oubliées ou reniées dans les liens précoces de l’enfance, par contrainte de survie et d’adaptation, sont aussi les bénéfices de cette thérapie. En retrouvant une liberté d’être avec l’autre, je répare peu à peu des liens blessés.

 

Nous ouvrons également des espaces pour réanimer la joie d’être ensemble du couple et de vivre des moments agréables et complices dans la légèreté et la simplicité. La sécurité et le lien de confiance rétablis, le couple peut aborder des problématiques plus délicates liés au changement d’attitude et d’attention. Les frustrations sont exprimées, les manques et les désirs insatisfaits se révèlent, les besoins profonds de la personne sont entendus et deviennent compréhensibles. Des demandes sont alors possibles dans le respect de la liberté de chacun d’y répondre en fonction de ses possibilités et capacités du moment.

 

Accepter la différence, accepter les désaccords, les conflits insolubles, savoir surmonter les crises, choisir en conscience de partager sa vie avec cette personne, reconnaître la bonté et la beauté des deux êtres qui forment le couple, permet de construire le bonheur d’être ensemble.

C’est bien dans l’amour humain, de son partenaire, de son enfant, de son voisin qu’un amour plus élevé peut se vivre et se faire sentir.

 

Mathieu Nové-Josserand