LE POUVOUR DES PIERRES

magnétiseur guérisseur hypnothérapeute 3 place du château 07600 vals les bains Ardèche

Utiliser des minéraux pour se faire du bien n’a rien d’une nouveauté. C’est probablement quinze mille ans avant notre ère que la lithothérapie serait née, lorsque l’homme préhistorique recherchait dans le minéral force, protection et fécondité. Mais ce sont les Egyptiens, trois mille ans avant Jésus-Christ, qui ont organisé le symbolisme des pierres : leurs couleurs et leurs emplacements sur le corps gagnent alors en signification et en précision. En Chine, en Inde, mais aussi en France au Moyen Age, on les utilisait quotidiennement. Aujourd’hui, intégrée dans les thérapies énergétiques, la lithothérapie suscite un intérêt croissant, souvent mêlé d’interrogations, voire de cynisme.

 

Comment un objet inerte peut-il faire de l’effet ?
Des cristaux dans nos cellules.

 

Le monde minéral est à l’origine de l’univers. Nous considérons qu’il existe dans notre corps une trace de toute notre histoire, y compris celle-ci. Ceci explique la présence de sels minéraux, mais aussi la présence de petits cristaux dans les noyaux de nos cellules et dans notre cerveau.

 

Une pierre extérieure pourrait avoir un impact sur la mémoire profonde de nos cellules, avec lesquelles elle entrerait en résonance apaisante. Partant de ce principe, son contact nous serait bénéfique. Contact qui peut être physique (en la portant sous forme de bijou, en l’ayant dans sa poche, en la tenant à la main), mais aussi psychique (la pierre devenant un support de méditation, ou étant mise en place sous forme de mandala, une manière spécifique de disposer les pierres dans une pièce).

 

Mais si les pierres trouvent en nous un écho susceptible de nous détendre, peuvent-elles pour autant prétendre soigner ?

 

Lors de la séance de lithothérapie, le corps reçoit les vibrations que la pierre émet en fonction de sa structure interne et de la mémoire de ses atomes.  Lorsque que l’on porte une pierre, l’énergie de notre corps met celle-ci en état vibratoire. Le flux sanguin transporte lui aussi des molécules de notre univers et celles qui sont apparentées à cette pierre vont se ressourcer par induction en passant près d’elle. La  pierre mère régénère les molécules qui  sont compatibles avec elles.

 

Les pierres ont toutes des fréquences différentes, c'est pourquoi  elles peuvent apporter des solutions à  des problèmes différents. Elles adaptent leur courant d'énergie aux besoins de chacun.
En effet, bien qu'elles participent toutes à un processus de guérison, certaines se sont avérées efficaces pour certains et totalement neutres pour d'autres. Il faut savoir que chaque personne peut avoir une réaction différente au contact de la même pierre.

 

Il arrive même que certaines pierres aient tendance à faire chuter votre énergie.  Il faut donc éviter de les porter. En effet,  ce qui convient à l'un ne convient pas nécessairement à l'autre.
 Avec un pendule on peut vérifier le  degré d'énergie non seulement de chacun mais aussi de chaque objet : pierre, carotte, pomme de terre... Testons l’énergie de deux carottes identiques en apparence, l'une peut avoir jusque deux fois plus d'énergie que sa semblable. Il en est ainsi pour les pierres.

 

Voilà pourquoi elles doivent être utilisées correctement. Un bon guide s'avère indispensable.

 

La physique quantique l’a montré : la matière qui nous apparaît comme solide est en réalité constituée à 99,99 % d’espace vide baigné d’énergie. Or, cette énergie est animée de vibrations dont les fréquences varient selon les objets.
Par exemple, les cristaux qui sont une des plus anciennes matières qui ont constitué notre terre, ont une structure et une texture internes des mieux organisées et des plus harmonieuses de la nature. Ils contiennent la sagesse de millions d’années. Ils ont été utilisés à des fins médicales depuis des temps immémoriaux.

« La lithothérapie cherche à capturer cette force spécifique des pierres pour améliorer la vitalité d’un organe, soit en lui apportant de l’énergie, soit en y dispersant l’énergie en excès », explique la thérapeute Galya Ortéga, qui les utilise lors de ses massages.

 

Le biophysicien suisse Walter Stark va dans la même direction. Selon lui, les vibrations électromagnétiques des pierres précieuses seraient analogues aux vibrations cellulaires du corps humain, ce qui expliquerait leur pouvoir de régulation des cellules de l’organisme. Là où l’acupuncteur travaille avec un outil très simple (une aiguille) sur un système très complexe, le lithothérapeute travaille avec des outils.

 

Celui-ci se résume le plus souvent aux sept chakras principaux (centres d’énergie en médecine indienne) et parfois à quelques méridiens. Petite sœur de l’acupuncture, mais aussi de la chromothérapie, qui traite par les couleurs, et de la magnétothérapie, qui utilise l’énergie des aimants, la lithothérapie va se servir des pierres de multiples façons.