Les moments de passages

 

 

J’appelle moments de passage ces temps de vie où tout s’arrête : la terre continue de tourner autour mais sans nous.

 

C’est le temps du deuil, celui de la maladie ou du  burn-out, celui de l’angoisse, celui d’un changement de vie, celui de la perte ou celui du chemin vers la mort.

 

Ces temps sont ceux qui appellent à l’introspection. Ils peuvent nous terrifier mais sont aussi une chance à leur manière. Ils nous rendent vulnérables car ils nous déshabillent des remparts et des protections que nous avions érigés.

 

Ensemble, nous écoutons ce qu’ils ont à nous dire.

 

Nous prenons le temps de retrouver notre nature profonde, pour retrouver, un jour, notre lumière.