Accompagnement en cancérologie

De plus en plus fréquents et touchant des personnes de plus en plus jeunes, le cancer s’est rependu de façon alarmante dans nos pays civilisés. Une personne sur deux (ou sur trois selon les études) sera atteinte durant sa vie. Les causes ? Le cancer est une maladie multifactorielle et s’est bien là son atout premier : stress, pollution, pesticides, UV, malbouffe, alcool, tabac, amiante, ondes, radioactivité, sédentarité…


Le travail du naturopathe spécialisé dans l’accompagnement en cancérologie est d’apporter un soutien constant tout au long des mois de traitement.

 

Etre avant tout disponible :

• Lors de l’annonce qui est toujours un moment critique ou nos émotions fluctuent et s’entrechoquent : refus, déni, colère, paranoïa, moments où l’on se sent submergé, d’autres où l’on est courageux et optimiste… Ce temps d’acceptation doit être respecté et accompagné pour retrouver le recul nécessaire.
• Avant l’opération si elle a lieu pour pallier au mieux aux effets secondaires de l’anesthésie et favoriser une bonne cicatrisation
• En amont des séances de chimio ou de radiothérapie, avec aussi un accompagnement alimentaire et psychologique
• Entre les séances, en palliant de façon naturelle aux effets secondaires et aux difficultés rencontrées.


En début de chimiothérapie, il est important de faire un point sur le protocole utilisé. En effet, les effets secondaires les plus fréquemment rapportés sont spécifiques à chaque médicament. Il est souvent préférable de prévenir un effet indésirable avant qu’il ne s’installe. Par exemple, les neuropathies périphériques sont extrêmement dommageables et souvent irréversibles. Elles peuvent être évitées ou réduites par le pourpier composé ou le reishi...
Tout au long du traitement les fonctions rénales et hépatiques sont soutenues si besoin et les troubles digestifs, hématologiques, neurologiques… anticipés ou traités de manière naturelle.


La réflexologie est une alliée indispensable qui apporte le réconfort du coeur et le soutient dont l’organisme a bien besoin.
La fatigue, compagne de voyage fréquente de la personne qui se bat contre un cancer, est prise elle aussi en compte. Une attention particulière est accordée à l’entretient et à la préservation de l’énergie vitale et de son corolaire, la joie.
Elle nécessite dans la mesure du possible le maintien d’une activité physique et d’une bonne oxygénation.
L’équilibre alimentaire est bien sûr au centre de l’accompagnement avec une diminution drastique des sucres rapides dont se nourrit la tumeur et une attention posée sur l’apport protéique indispensable à la réparation de l’organisme.


On parle souvent du parcours du combattant.
On ne traverse pas indemne un cancer, il fait partie de la route, nous transforme et parfois même, nous grandit.

 

Sophie Kraus forme depuis 2018 les naturopathes de l'OMNES en cancérologie.