La Psychologie Biodynamique: une thérapie psychocorporelle

 

 

 

 

 

Mise au point dans les années 1950 par Gerda Boyesen, la psychologie biodynamique est une thérapie psychocorporelle, à la fois douce et puissante, qui donne la parole au corps et cherche à libérer notre élan vital.

 

 

François Lewin

 

 

 

 

 

La plupart des thérapies psychocorporelles actuelles, parmi lesquelles la psychologie biodynamique, la bioénergie, la méthode de libération des cuirasses (MLC), l'analyse reichienne, sont fondées sur le postulat de l'interaction entre le corps et l'esprit, et reposent sur les découvertes de Wilhelm Reich, psychanalyste visionnaire et controversé, disciple dissident de Freud.

 

Reich a mis le corps, jusque là absent dans l'approche verbale de la psychanalyse, au centre du traitement, parce qu'il a observé l'existence de "cuirasses musculaires" chez ses patients. Au cours de son travail thérapeutique, Gerda Boyesen a ensuite élargi le concept aux "cuirasses tissulaires". Ces cuirasses sont le résultat d'une rigidification progressive des muscles, et de l'ensemble des tissus corporels, les fascias, due aux émotions refoulées, aux élans spontanés entravés, aux épreuves non digérées.

 

Notre organisme enregistre donc nos expériences vécues, et ce depuis notre conception, ce qui fait que notre corps garde la mémoire de notre histoire. Il emmagasine les traumatismes et les blocages psychiques non résolus, et cela crée des mémoires corporelles. On dit alors que la névrose est incorporée.

 

 En psychologie biodynamique, on ne cherche pas à faire revivre le trauma à la personne qui est en thérapie, mais à retrouver et libérer le mouvement de vie qui a été encapsulé dans le corps, ce qui permet à l'énergie restée prisonnière de se remettre à circuler.

Ainsi, lorsqu'on travaille avec l'histoire de la personne, ce n'est pas seulement avec les souvenirs revenus au niveau conscient, mais aussi avec les mémoires corporelles, qui deviennent accessibles. Cela est particulièrement intéressant pour retrouver ce que nous avons vécu dans la toute petite enfance. Il est  en effet quasiment impossible de se remémorer cette période de la gestation et des trois premières années de vie, fondamentale dans la construction de l'individu.

 

Qui n'a pas éprouvé que la prise de conscience, aussi claire soit-elle, n'a pas toujours d'effets tangibles? La thérapie psychocorporelle amène des changements profonds parce qu'elle permet une intégration corporelle, qui se traduit par des modifications physiologiques et posturales.

 

Attentive à tous les modes d'expression du sujet, la psychologie biodynamique comporte donc une part verbale (comme en psychothérapie "classique") et une part corporelle. Elle dispose en outre d'une large palette d'outils pour emprunter les chemins du corps et accompagner l'exploration de la psyché.