Le Massage

    En Inde, comme dans d’autres civilisations où la tradition du massage est restée vivante, en Thaïlande, en Chine, ou dans certains pays d’Afrique, celui-ci est un soin du corps et une pratique de santé, qui accompagne tous les âges de la vie. Nous vivons dans une société où une certaine image du corps s’affiche partout, mais où le toucher demeure tabou, parce que toucher le corps de l’autre ne peut être envisagé que de manière soit mécanique, dans un contexte médical, soit sexuelle, dans la sphère amoureuse.


    Le massage nous invite dans un autre espace, où le toucher est à la fois ce contact originel qui nourrit les petits mammifères tout autant que le lait de leurs mères, et un art transmis depuis des millénaires par tous ceux qui soignent avec leurs mains.

 

Pour entrer dans cet espace, la personne qui masse doit avoir des connaissances, bien sûr, mais aussi et surtout une attitude intérieure de respect et de bienveillance envers celui ou celle qui se place entre ses mains. Celles-ci sont comme le prolongement de son coeur. C’est une expérience intime, de toucher comme d’être touché,  et pour être massé, il faut pouvoir faire totalement confiance, se détendre physiquement, et lâcher prise intérieurement. Ces conditions sont essentielles pour que le massage prenne tout son sens, et que l’on puisse en profiter pleinement.


Les bienfaits du massage:
- il nourrit et protège la peau
- il assouplit et régénère les tissus    
- il dénoue les tensions musculaires
- il apaise les douleurs articulaires et inflammatoires
- il régule le rythme cardiaque et améliore la circulation sanguine
- il renforce le système immunitaire
- il améliore la qualité du sommeil
- il stimule les capacités d’auto-guérison
- il augmente la vitalité
- il clarifie le mental
- il aide à digérer et apaiser les émotions...

 

Un massage peut amener des effets différents: parfois on se sent euphorique, et plein d’énergie, d’autres fois, on peut se sentir très fatigué et avoir envie de dormir. Il est important, quand c’est possible, de se donner du temps après un massage, d’écouter et de respecter ses besoins à ce moment-là.

 

Quelques précautions à prendre: 
En général, on ne pratique pas un massage en cas de maladie ou d’état psychologique très perturbé (sauf accompagnement en lien avec un professionnel de santé).
On évite également des situations où le corps est en train de faire un travail de digestion, d’élimination ou de réparation afin de ne pas perturber le processus en cours:
- dans les 2h après un repas
- lorsque la vessie est pleine
- en cas de fièvre ou d’inflammation (rhumatismes, arthrose)
- en cas d’ulcères
- lors de maladies graves (cancer, sclérose en plaques, etc..)
- à la suite de blessures ou d’opérations
- pendant un jeûne (massages spécifiques)
- les deux premiers jours du cycle menstruel
- les 3 premiers mois de la grossesse (quand la femme est enceinte de plus de trois mois, et après l’accouchement: massages spécifiques)