Les outils thérapeutiques

La thérapie biodynamique est avant tout une attitude de respect des rythmes de l'organisme. Elle repose sur une écoute sans jugement, un accompagnement des stimuli internes, et le développement de la capacité d'autorégulation et d'intégration du corps. Pour cela, elle dispose d'un large éventail d'outils psychocorporels, basés sur une vision holistique,prenant en compte l'être dans toutes ses dimensions, physique, psychique, énergétique, spirituelle. Ils ont en commun de mettre l'accent sur le ressenti corporel et de faire le lien entre psyché et soma.

 

Le massage

 

Une des spécificités de la psychologie biodynamique, c'est le toucher guérissant. On considère que dans le cadre de la psychothérapie, le massage permet d'accéder directement à l'inconscient par le corps. Gerda Boyesen, qui l'avait d'abord pratiqué avec des patients en hôpital psychiatrique, disait  qu'il est un moyen de "guérir la névrose avec les mains". En effet, le massage amène une dissolution progressive de la névrose par le nettoyage physiologique des informations encapsulées dans le corps. C'est donc une véritable psychothérapie par le corps.

 

  • les massages de bio intégration: pour une remise en route de la capacité d'autorégulation et de la circulation de l'énergie de vie. Ils ne visent pas à provoquer d'émotions profondes ni de processus de régression. Ils amènent un état de détente et de bien être, grâce à l'ouverture du psychopéristaltisme (digestion des émotions) et de la respiration spontanée. 
  • les massages thérapeutiques: ils sont faits dans une intention spécifique, pour stimuler ou accompagner le processus personnel

 

Le massage biodynamique est une pratique riche et profonde, qui offre des retrouvailles avec le corps vivant.

 

La végétothérapie

 

Crée à l'origine par Wilhelm Reich, c'est une technique qui permet de libérer les blocages inscrits dans le système végétatif, d'où son nom. Pour Gerda Boyesen, comme pour Reich, le système végétatif est le grand régulateur du corps. Elle a donc intégré cet outil dans son travail, mais en s'éloignant progressivement du protocole strict d'origine, qui suivait l'ordre des sept segments reichiens, et faisait prendre au patient des positions particulières (actings) dans le but de provoquer des réactions incontrôlées, et incontrôlables, de l'organisme.

En biodynamique, on travaille sans ordre ni programme préétabli, simplement en observant les signaux et les impulsions du corps, pour suivre la direction indiquée par l'organisme. On peut utiliser des exercices corporels, mais pas systématiquement, et sans chercher à provoquer le mouvement. Le patient est allongé, assis ou debout, et le thérapeute laisse faire au corps ce qu'il veut, en suivant attentivement ses manifestations involontaires et ses mouvements spontanés. On peut alors amplifier les mouvements et les ressentis, en laissant venir ce qui émerge: émotions, images, souvenirs. C'est un processus énergétique et organique puissant.

 

Massage et végétothérapie sont les deux piliers de la thérapie biodynamique. On peut dire que dans le massage, le thérapeute est plus actif, et le patient plus "passif", bien qu'il se mette à l'écoute de ses sensations et qu'il y ait une interaction verbale. Dans la végétothérapie, le patient est plus actif, puisque c'est son corps qui est le moteur, et le thérapeute agit comme un catalyseur, en soutenant et accueillant ce qui se présente.

Comme le massage et la végétothérapie biodynamiques, les autres outils utilisés en thérapie donnent la primauté aux sensations corporelles.

 

Le travail verbal

 

La parole est essentielle en thérapie, pour fixer et intégrer les expériences. Elle a également une fonction informative, et permet l'anamnèse, comme dans les thérapies verbales.

Pendant les processus profonds, le thérapeute n'encourage pas la parole rationnelle, pour ne pas "déranger" l'expérience, et éviter au patient de remonter dans le mental, mais l'analyse est bienvenue après.

En biodynamique, on essaie d'éviter la verbalisation qui fait "remonter" le patient dans le mental et le coupe de ses sensations, ainsi que le ressassement; on recherche la parole enracinée, connectée au ressenti, dans l'ici et maintenant, qui unifie le corps et l'esprit.

 

La respiration

 

C'est un pont entre le conscient et l'inconscient. Le thérapeute est toujours attentif à la respiration de son patient, car en l'observant, il reçoit beaucoup d'informations sur l'état de la personne et le processus en cours.

En biodynamique, on ne cherche pas à contrôler la respiration, mais à donner plus d'espace au souffle. Il n'y a donc pas d'exercices respiratoires à proprement parler, sinon dans un but diagnostique, ou dans le cadre d'un travail spécifique.

 

Le travail avec l'image

 

  • de l'inconscient  vers le conscient: les rêves

comme en psychanalyse, les rêves nocturnes sont un matériau privilégié pour l'exploration de l'inconscient. La psychologie biodynamique propose différentes techniques, dans lesquelles on invite toujours le patient à rester en lien avec son ressenti corporel: habiter différentes parties du rêve, le mettre en scène comme un film, le modifier, lui trouver une suite, etc...

En aucun cas, le thérapeute n'interprète le rêve du patient ni ne l'invite à le faire au moyen d'un décodage symbolique préétabli.

  • du conscient vers l'inconscient: le RED (rêve éveillé dirigé)

c'est une forme de relaxation guidée: le patient est allongé, les yeux fermés, et le thérapeute le guide dans un voyage visuel. Le patient habille avec ses propres images la structure narrative qui lui est proposée. Ainsi, au fur et à mesure se révèle son paysage inconscient.

En psychologie biodynamique, on utilise cette technique dans différentes situations, pour créer des images correctives, et modifier des schémas inconscients. Par exemple très souvent, pour travailler le "reparentage" (retrouver ou créer le bon parent, dans un but de réparation des manques, des peurs, des souffrances de l'enfant). Cela génère de nouvelles informations pour le psychisme,ce qui désactive naturellement certaines croyances.

L'image, connectée à la sensation corporelle et énergétique, permet de grandes transformations dans l'organisme. Pour cela, dans le RED, tel qu'il est pratiqué en biodynamique, la première étape est l'ouverture des canaux sensoriels, pour que le voyage ne soit pas uniquement mental.

 

Les mises en situation

 

  • la Gestalt: on utilise ponctuellement cet outil en biodynamique afin de mettre en scène une difficulté en l'extériorisant par un dialogue entre soi et soi. Le patient va incarner tour à tour les différentes parties en jeu (des parties de lui-même ou des instances/personnes réelles), en changeant de place physiquement.
  • le Psychodrame: comme dans un jeu de rôles, le patient va théâtraliser une situation personnelle problématique, pour extérioriser et observer une dynamique interne. Il peut placer dans l'espace, comme des personnages sur une scène de théâtre, ses émotions, ses peurs, ses résistances, ses désirs, ses croyances, etc...ou les personnes impliquées dans un problème.
  • les Rituels: ce sont des actes symboliques qui transmettent un message à l'inconscient et permettent de modifier des croyances et des programmes inscrits par les blessures du passé. Le thérapeute peut proposer au patient un rituel à faire pendant la séance ou chez lui.
  • les Constellations familiales: pratiquées généralement en groupe (mais le travail peut être adapté en séance individuelle en travaillant avec des coussins ou divers objets), elles mettent en situation une dynamique familiale. Le patient choisit dans le groupe des personnes pour incarner les membres de son théâtre familial, et demande à chacune de jouer ce rôle en les positionnant dans l'espace. L'objectif est de clarifier et de résoudre les imbrications relationnelles entre les membres de la famille. L'extériorisation par la mise en scène rend la situation plus visible et le patient, qui est au coeur de cette configuration, peut avoir des informations sensitives, parfois surprenantes, en sentant ce qui se passe dans son corps en situation, et en présence des autres personnes. Il peut alors découvrir des alternatives pour débloquer une situation ou sortir d'un rôle figé, et explorer physiquement (par la parole, les gestes, les déplacements, etc...) des postures et des fonctionnements différents de ceux qu'il connaît, et qui vont pouvoir être transférés concrètement dans le présent.
  • les Lignées familiales: comme dans le travail des constellations, c'est une approche systémique, qui réveille les mémoires transgénérationnelles. Le patient dessine sur un tableau ses lignées familiales (paternelle et maternelle), en mettant en évidence: les liens entre les différents membres de la famille sur plusieurs générations, ses relations avec ses parents et les autres membres de la famille, la place occupée enfant. Ainsi on peut voir si la personne continue, malgré elle, à jouer le même rôle dans sa vie d'adulte, on peut mettre en évidence les fidélités familiales,  les croyances liées aux messages entendus dans l'enfance, et parfois révéler des secrets de famille.

 

La thérapie biodynamique avec le dessin, la voix, la danse, le théâtre, le cheval

 

tous ces outils existent en psychologie biodynamique, parce qu'ils ont été développés grâce aux talents particuliers de différents thérapeutes, qui les ont intégrés à leur pratique, et transmettent leur expérience.