Agenda

Michel Tournier – « Vendredi et les limbes du Pacific »(1967) vs « Vendredi ou la vie sauvage » (1971)

 

Interview RTBF 1970 menée par Arlette Dupont, journaliste :

 

« Il n'y a pas de héros mythique, mythologique qui soit plus proche de nous que Robinson. Et ce pour de multiples raisons. D'abord c'est le grand héros de la solitude. Je ne pense pas que la solitude ait jamais pesé aussi lourdement qu'elle ne pèse aujourd'hui pour nous tous et ceci pour des raisons qu'il est très facile à expliquer. Nous vivons dans la foule. La communauté, que ce soit familiale, professionnelle, religieuse ou villageoise est détruite. L'homme est tout seul dans la foule. Il a peur de la solitude mais en même temps il jouit d'une très grande liberté. Mais toutes les chaînes, toutes les murailles qu'on a fait tomber, en réalité lui tenait chaud. Et aujourd'hui, l'homme dispose d'un capital « liberté – solitude » qui est effrayant. Et puis alors, il y a nos rêves. L’île, l’île blonde, au soleil, avec le sable, avec les palmiers, avec la mer qui déferle. Tout le côté club méditerranée n'est-ce pas de l'homme moderne. Les vacances, le départ en vacances. Robinson, c'est l'homme en vacances par excellence. »