Historique de la Gestalt

 

 

 

L’élaboration de la Gestalt Thérapie est le fruit d’un travail collectif qui a vu le jour dans les années 1940 par Fritz Perls, psychiatre et psychanalyste d’origine allemande, son épouse Laura Perls et Paul Goodman, et Ralph Hefferline. La Gestalt Thérapie s’inscrit dans une filiation psychanalytique et, des psychiatres et/ou psychanalystes tels que Wilhehm Reich, Otto Rank, Sandor Ferenczi ont marqué leur influence.

La Gestalt Thérapie au-delà d’une psychothérapie est un art de vivre permettant de déployer son Etre au monde. La Gestalt favorise l’accroissement du champ de conscience, le choix, la responsabilité afin de nous rendre plus conscient donc plus libre et enrichi d’ajustements créateurs.

 

L’approche phénoménologique permet d’observer ce qui se passe dans l’ici et maintenant, sans interprétation et sans jugement. Cette approche permet d’appréhender « comment » les dimensions intellectuelles, émotionnelles, corporelles évoluent au cours de la séance en terme de processus.

 

L’approche existentialiste s’apparente de très près à la phénoménologie. La Gestalt Thérapie s’intéresse aux contraintes existentielles :

La solitude : la solitude intra-personnelle (solitude avec moi-même, coupé de mes besoins, je ne sais pas ce que je veux) ; solitude inter-personnelle (difficultés relationnelles, manque d’intimité, parfois l’on s’étourdit dans une vie sociale riche mais avec le sentiment d’être seul) ; la solitude existentielle (amène des questions métaphysiques, spirituelles)

La finitude : les deuils qui sont à faire, les deuils réels ou symboliques (séparation, rupture)

L’imperfection : je ne suis pas parfait, je ne suis pas tout puissant, je suis un être limité et le monde dans lequel je vis est également très imparfait d’où une source d’angoisse

La quête de sens : donner du sens à sa vie

La responsabilité : est liée au postulat de notre liberté et des choix que nous avons à faire tout le temps.

L’approche holistique permet de chercher des réponses aux difficultés existentielles avec une prise en compte de la globalité de la personne.

 

La Gestalt thérapie contribue à élargir le champ de conscience du client. Si la parole demeure privilégiée, l’attention au corps, aux affects, aux émotions s’intègre totalement dans le travail thérapeutique.