Vers la voie du sentir et du mieux-être

 

Les thérapies psychocorporelles travaillent sur le corps pour apaiser les maux de l’esprit et libérer nos émotions les plus enfouies. Ces thérapies considèrent le corps et son langage comme une porte d’entrée vers le mieux-être. “ Le corps sait tout. Nous-mêmes savons très peu. L’intuition est l’intelligence de l’organisme” (Fritz PERLS, psychiatre-psychanalyste- Gestalt Thérapeute).

C’est la personne elle- même, lorsqu’elle se sentira prête, qui abordera les questions relationnelles, affectives, amoureuses, sexuelles... du champ de son intime. Le thérapeute répond en effet strictement à un cadre déontologique, avec bienveillance - confidentialité- respect de la dignité de la personne, dans son intégrité physique et morale, sans discrimination. Il est là, présent, comme un simple «  guide ».

Alternant verbalisation et travail corporel (relaxation et libération des émotions), les différentes méthodes renouent avec l’importance d’être relié à son corps, ses sensations corporelles : “ Il ne faut pas se demander si nous percevons un monde, il faut dire au contraire : le monde est cela que nous percevons.” Merleau-Ponty - Phénoménologie de la perception.

La thérapie peut décrypter les messages de la somatisation. Selon Reich, les souvenirs douloureux sont refoulés dans l’inconscient et enregistrés dans le corps, formant une véritable cuirasse.

Dans l’intérêt de la demande thérapeutique, il est possible un accompagnement complémentaire (consultation d’un médecin généraliste traitant, d’un masseur - kinésithérapeute, d’un sophrologue, d’un stomatologue, d’un gynécologue-sexologue) voire une réorientation nécessaire (addictologue , psychiatre...) avec lesquels je suis en interaction professionnelle.

 

Myriam-Hannah EELBODE, Gestalt-Praticienne

https://www.linkedin.com/in/myriam-eelbode-37a9ab174

Texte écrit le 30 08 2019.