mon aventure dans la cuisine ayurvédique, ce que je mange maintenant

Changer d'alimentation en tenant compte des incompatibilités de l'Ayurveda c'est s'obliger à repenser sa façon de manger pour devenir acteur de ce moment. Ca ne se fait pas en un jour.

Il y a tant à découvrir !

 

D'abord, les épices et leur immense bienfait pour la digestion.

 

J'ai très vite adopté les laits d'or le matin (lait végétal avec des épices, voir la recette dans l'onglet cuisine)

les vaghars pour la cuisine (mélange d'épices et de ghee ou d'huile d'olive qui font ressortir tous les parfums)

et les tisanes du soir dans lesquelles je rajoute tel ou tel parfum en fonction des besoins.

 

Petit à petit j'ai éliminé à peu près tout ce qui était industriel pour me concentrer uniquement sur des produits bios, locaux et frais.

 

Je suis allée voir du côté de la cuisine vegan et j'ai trouvé des recettes fantastiques pleines d'oléagineux, de céréales, de légumes et de fruits.

 

En ayurveda, le lait, les crèmes et les oeufs ne se mélangent avec rien (adieu les béchamels).

Les fruits ne se prennent jamais en fin de repas car ils n'ont pas le même temps de digestion que le plat principal et cela crée des fermentations inutiles.

 

Il faut s'adapter. On s'habitue à prendre un fruit à 4 heures et c'est un délice.

 

Mais saviez-vous qu'on peut faire des crêpes sans lait et sans oeufs ? Oui j'ai trouvé la recette chez les vegan.

 

 

Ingrédients (pour 6 crêpes) :

  • 500 g d’eau (ou de lait végétal)
  • 200 g de farine d’épeautre complète
  • 50 g de fécule de tapioca (ou de farine de tapioca)
  • 1 pincée de sel
  • Facultatif :
  • 1 C à S d’huile de tournesol
  • 2 C à S de sucre