Thérapie psychocorporelle

Le corps ne ment pas

C'est une des raisons pour lesquelles je me suis intéressée à l'ostéopathie. Cependant l'ostéopathie permet à la personne de libérer certaines tensions mais ne met pas la personne en position d'acteur, acteur de sa respiration notamment, qui est une porte vers l'inconscient et les mémoires. La thérapie psychocorporelle est donc une suite logique de mon travail en ostéopathie.

 

Les mémoires inconscientes

La thérapie par le corps me paraît essentielle car le corps sait ce que le mental ignore ou veut oublier. Par des exercices simples et répétés, la thérapie psychocorporelle interroge le système nerveux autonome jusqu'à toucher les mémoires insconscientes et s'en libérer. Le système nerveux autonome (qui permet au coeur de battre, de respirer même quand on dort, de digérer, etc) commence à se développer dès le début de la vie intra-utérine et il porte les empreintes de chaque instant de notre vie. Les traumas ont pu s'inscrire, marquant, figeant parfois le comportement.

 

Laisser la vie nous traverser

En laissant le système nerveux s'exprimer, les mouvements intérieurs qui apparaissent redéfinissent le champ de conscience en l'ouvrant, en l'agrandissant, pas à pas, vers une meilleure présence à soi, une meilleure vitalité, et finalement une meilleure santé physique et psychique.