L'esprit du zen au quotidien

 

La richesse de la spiritualité bouddhiste ne se limite pas à la pratique de la méditation assise. Bien que zazen en soit la source, l’esprit du zen s’incarne aussi dans différents aspects du quotidien.

 

 

L’ART DE LA CONCENTRATION

 

La concentration est cette faculté du mental de rester focalisé longuement sur une activité, sans être distrait. Dans notre société moderne, l’omniprésence des écrans (tablettes, Smartphones ...) encourage la distraction avec le passage rapide et surtout inconscient d’une activité à l’autre.

 

Dans le zen, la pratique de la concentration invite à rester attentif aux actes effectués, qu’on soit devant l’ordinateur ou en train de couper des légumes. Devenir pleinement présent aux choses du moment, apprendre à goûter l’instant, deviennent alors les trésors du quotidien.

 

 

RE-DECOUVRIR LA SIMPLICITE

 

L’esthétique du zen se manifeste dans le dépouillement : une fleur dans un vase et un grand espace autour. Au-delà d’un aspect visuel épuré, il s’agit pour le pratiquant d’accéder à la joie des choses simples. Le goût d’une vie détachée des biens matériels, dans cette « sobriété heureuse » que décrit si bien Pierre Rabhi. Une vie dans laquelle le respect de l’environnement occupe une place centrale. Une vie enfin, dans laquelle le pratiquant, en paix avec ses émotions, n’utilise pas la consommation pour combler un manque.

 

 

LE SENS DU RITUEL

 

Dans les dojos, les rituels permettent de donner une autre dimension à la pratique de la méditation. Les cérémonies brèves et dépouillées aident à s’harmoniser avec les autres et sont toujours dédiées « au bien de tous les êtres ». Au moment des repas des chants bouddhistes invitent à développer l’esprit de gratitude pour tout ce qui a contribué au simple fait d’avoir à manger, et de penser à ceux qui n’ont pas cette chance. Ces intentions à elles seules montrent que la méditation va bien au-delà d’une pratique de développement personnel.