Thérapie de couple

Thérapie de Couple

Au service de la relation

 

L’accompagnement de couples est ciblé sur le service de la relation choisie et souffrante, plus que des personnes. Il aide à découvrir les secrets de ces liens, à retrouver le choix de l’amour qui a fait cette union, et à la développer sainement. Il invite à se consacrer à cette relation dans le respect de la différence et l’équilibre, afin de vivre pleinement l’aventure de la vie à deux dans la réalité des contextes et nécessités. Il peut se révéler des difficultés d’histoire personnelle qui devront alors être abordées en thérapie individuelle afin de retrouver la liberté pour cette relation. 

 

En pratique

J'accompagne la relation du couple par séance d’une heure trente. 

 

L’idéal est que chacun dans le couple soit également accompagné individuellement. Il m’est arrivé de proposer cette formule sur trois semaines, pour aider, dans un équilibre : une semaine, séance de couple, la suivante avec l’une des personne du couple et enfin l’autre personne, puis de nouveau séance de couple… Cette dynamique peut laisser un souffle intéressant d’élaboration entre les séances.

 

Le couple est un lieu de pouvoir de transformation et de guérison de la relation

Le changement est toujours un maintenant. Les crises que le couple traverse peuvent devenir croissance pour approfondir les désirs, les besoins, les mystères des relations. L’éclaircissement peut apporter la réaffirmation de notre engagement dans l’amour. Les rencontres ne sont pas du hasard et ne sont pas pour rien. Nous profiterons de chaque moment. Le présent des relations sera mis à profit (dans l’authenticité et la bonne volonté) pour découvrir un peu plus les secrets de nos liens et pour retrouver le choix d’amour afin d’apprendre à mieux le vivredans une conscience fleurissante.

 

Notre relation est un laboratoire vivant pour la co-création collaborative de deux adultes. Elle peut inviter le petit enfant qui vit encore en chacun de nous, à créer une nouvelle histoire dont la plénitude donne de l’énergie. C’est l’occasion pour les grandes personnes en demande de devenir des adultes interdépendants, différenciés et matures.

 

Notre relation a une mission élevée : nous aider l’un et l’autre à récupérer notre entièreté. Elle nous permet de retrouver notre potentiel inné, essentiel, et d’être pleinement vivant en nous reliant à notre enthousiasme, notre vigueur, notre gratitude et notre émerveillement.

 

Apport de la thérapie de couple

• Décoder le passé et le futur, les autrements et les ailleurs qui gâchent notre maintenant à travers mille scénarios.

 

• Vivre différentes formes de rencontre et d’intimité à partir de relaxation, de jeux de relation… toujours dans la conscience et le respect de tous. Les expérimentations aident à se découvrir soi-même, ainsi que l’autre, avec attention, bienveillance, patience et curiosité.

 

• Guérir nos formes introjectées (inconsciemment intériorisées), dans un choix d’amour, libérant les modèles reçus (familiaux, culturels, généalogiques…), déviés ou limités. Ils entravent la spontanéité et créativité naturelle, la circulation des émotions, les capacités de relations et de libre choix. Les formes guéries permettent de savourer et participer au mieux à ce que la vie nous offre.

 

• Sortir de la relation d’opposition et de pouvoir « ping pong » pourre découvrir l’espace sacré de la relation (« l’espace entre » nous) par le rituel « du petit pont » qui  fait visiter le monde du partenaire. Cela apprend à venir en présence, à l’écoute mutuelle, à se dire, à l’acceptation, aux compromis et non à la compromission.

 

• Notre biographie est présente dans chacun de nos pas : « un rituel de nos souvenirs d’enfance » permet à notre partenaire de « ressentir » l’histoire de notre enfance et de développer la capacité à l’empathie.

 

• Apprendre à mettre notre énergie au service de notre relation, à porter attention aux aspects positifs et à fermer les sorties relationnelles : en partant, en nous fermant, en fuyant… « Ces fuites d’énergie relationnelles » sont des passages à l’acte (suicide, divorce, folie, maladie, dépendance, tromperie, fatigue, télévision, activisme, enfants…) plutôt que mettre en mots les sentiments. Notre relation est l’environnement guérissant, le creuset pour la transformation, l’espace pour nous réparer (le tikkun, en hébreu, qui est la combinaison des concepts de guérison, réparation, transformation et accomplissement). « La relation n’est pas un problème à résoudre. C’est une aventure à embrasser, un cadeau à déballer, un mystère à comprendre, un secret à découvrir. » Nous devons apprendre la vulnérabilité. Nous sommes blessés par les ruptures de la relation. Se relier peut guérir cette blessure, proportionnellement à notre engagement dans l’intimité de la relation.

 

• Les comportements déroutants de notre partenaire protègent ses points faibles. Ils sont un appel à l’aide, comme la manifestation d’un cri existentiel non exprimé (une protestation non entendue, une indignation justifiée… nos plaintes continuent à gronder.). Nous pouvons retrouver des niveaux archaïques, cellulaires… comme exemple le rituel du berceau

 

• Les frustrations sont un double cadeau pour la croissance et la guérison. Leurs tentacules se faufilent loin dans nos histoires secrètes. Nous avons engagé notre partenaire spécialement pour cette expérience déplaisante. Les frustrations frappent à la porte en disant : grandis, guéris, évolue ; l’engagement pour la réparation.

 

« Notre survie dépend du pouvoir guérissant de l’amour, de l’intimité et des relations. En tant qu’individus, communautés, pays, culture, peut-être même en tant qu’espèce… »

Dean Ornish

 

Il y a un tissu continu d’inter-relation entre les êtres humains et toute la planète. Tout est dans tout. Nous faisons partie du tissu humain. L’isolement est une illusion. Il y a une respiration, une pulsation, un flux, une humanité commune.